Renforcement de capacités

La survenue de la grande sécheresse durant les années 70 (Diamé 2014), combinée aux pressions anthropiques multiformes sur les ressources naturelles, entrainaient l’insécurité alimentaire qui s’est installée brutalement dans le Delta du Saloum obligeant les populations à rechercher des moyens de survie.

Parmi lesquels, des activités, anciennes ou nouvellement apparues et toutes nécessitant un « encadrement et renforcement des capacités », techniques, organisationnelles, managériales, institutionnelles etc., axé sur :

La décentralisation en cours et le transfert des compétences tel la gestion des ressources naturelles ; incitent à initier avec les élus locaux, des cours et pratiques sur « décentralisation et gestion des ressources naturelles ».

La résilience face au changement climatique est améliorée grâce à la forte implication des populations dans toutes les actions tendant à améliorer la gestion durable des ressources naturelles durant les formations sur les techniques de pépinières, la gestion durable de la mangrove, de même que des activités de reboisement de bois de village, de forets communautaires et classées avec des espèces de mangrove, de forestiers et de fruitiers.

La lutte contre le péril fécal et ses conséquences dans le domaine de l’assainissement a permis la formation de maçons pour la réalisation d’infrastructures d’assainissement (latrines et douches), de relais communautaires en technique SARAR phast (SARAR phast), de membres de comité de gestion en techniques d’entretien et de vidange des latrines et d’animations dans les écoles.

La sécurité alimentaire : passe par la création des Micro-Entreprises Rurales, qui transforment les céréales locales, produits forestiers non ligneux (adansonia digitata, tamarinus indica, datarium senegalensis) en jus et boissons frais, les sous produits du rônier en mobilier et objet de vannerie destinés aux usages domestiques et à la vente ; d’autres activités telles l’ostréiculture ; le maraichage, l’élevage ; l’apiculture ; permettent la diversification de la nourriture et l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages et font l’objet de formations ;

Les renforcements en Dynamique organisationnelle et managériale des populations passent par la promotion des langues locales à travers l’ouverture de classes l’alphabétisation (Mandingue, Peulh, Sérère, Wolof) et l’amélioration des modes d’organisation des OCB (OCB) par une formation sur la création, le fonctionnement et l’organisation d’une OCB ; mais encore par les formations en comptabilité, gestion financière, marketing.

Les renforcements de capacités sont mises en œuvre à travers des formations multisectorielles, la dissémination de bonnes pratiques, les visites d’échanges, le Plaidoyer ainsi qu’à travers l’utilisation des outils de suivi-évaluation etc.

waame waamewaamewaamewaame